lundi , 23 octobre 2017
Accueil » Rubriques » Mobilité » Les destinations préférées des Suisses
Soleil et sable chaud...

Les destinations préférées des Suisses

Avec l’Espagne et le Portugal en tête, les vacances balnéaires s’offrent une belle tranche de lâcher prise… A moins de filer vers Théra, l’île grecque très tendance.

Les Suisses aiment toujours autant voyager! observe Walter Kunz, directeur de la Fédération suisse du voyage (FSV), l’association faîtière des voyagistes. Par rapport à l’été 2016, les opérateurs et agences comptent sur une progression des réservations de 5 à 10%. Pour les prochaines vacances, la tendance reste au beau fixe au Portugal, en Espagne et dans les îles ibériques où l’on prévoit une croissance à deux chiffres. Chypre, en très forte croissance depuis deux ans tire bien son épingle du jeu malgré le fait qu’il n’y  ait pas de vol direct depuis Genève. «C’est une destination prisée à l’année où l’on va faire du golf en hiver.» La Grèce, la Sardaigne, la Corse figurent aussi au nombre des destinations favorites, avec plus loin la Scandinavie, le Canada et les Etats-Unis. Avec une multitude de paysages, de circuits et activités variés, l’Afrique du Sud en plein boom apparaît comme la première destination du continent africain. Les croisières tiennent aussi la corde. Popularité du produit et tarifs attractifs expliquent le succès. Les troubles politiques et attentats modifient nos habitudes. On réserve ses séjours de plus en plus tard et on se tourne vers des pays stables. «Même à prix cassés, la Turquie s’effondre littéralement. On espère que L’Egypte qui stagne à bas niveau se relève grâce à ses différentes offres balnéaires (plongée) et culturelles. Longtemps courue par les Romands, la Tunisie reste à plat. Quant au Maroc voisin, le tourisme demeure stable mais se concentre prioritairement sur Marrakech. Les circuits sont à la baisse».

Les vacances des Genevois
Kayak, No 1 mondial des portails de recherches dédiés au voyage, a analysé les destinations estivales préférées des Genevois. New York, la Thaïlande et Bangkok, Lisbonne, Montréal restent comme l’an dernier nos destinations préférées. On profite aussi largement des plages de Palma de Majorque et d’Ibiza. La nouvelle destination à la mode: Théra sur l’île grecque de Santorin qui se hisse à la 4e place du top ten, derrière Porto. Un vrai engouement, les demandes suisses ont triplé! Globalement, nos goûts rejoignent ceux des vacanciers helvétiques. Côté exotisme, on succombe aux destinations tendance: le Vietnam, l’océan Indien (l’île Maurice, Singapour), Manille, le Mexique. A contrario, l’Amérique du Sud est à la baisse.

Nos choix sous influence
La sécurité, les réseaux sociaux, les campagnes publicitaires influencent nos choix. Le prix évidemment a aussi son poids. Très variable, il est lié au «yield management» des compagnies aériennes. Autrement dit, à l’optimisation de remplissage des appareils. Un bas prix est lié à deux raisons principales: le vol est vide et le prix attractif est censé inciter le consommateur. Ou bien la ligne desservie par ce vol est en concurrence directe avec d’autres compagnies. «Les voyages en Asie sont en plein essor en raison de la guerre tarifaire que se livrent les compagnies aériennes, explique Walter Kunz. Résultat: on peut passer une semaine en Thaïlande pour CHF 1000.-, vol compris.»

«Alerte Prix»
Concurrence oblige, les spécialistes de moteurs de recherche, Kayak, Expedia, Opodo, multiplient leurs services. Avec son assistant d’aide aux touristes lancé sur smartphone, Google prédit désormais aussi l’évolution du prix des vols et envoie des alertes à ses utilisateurs. En face, le géant Kayak qui permet de rechercher vols, hôtels et voitures de location, propose avec son Alerte Prix le même service depuis plusieurs années. Son application Trips disponible depuis 2009 permet au voyageur de mieux gérer son voyage, suivre l’évolution des prix, créer des itinéraires ou encore recevoir des suggestions. Expedia signale aussi les meilleurs tarifs, Opodo pour sa part offre AlertOprix, un service e-mail pour rechercher des séjours multicritères et ne plus passer à côté de la bonne affaire.

Viviane Scaramiglia

Voir également

Les enfants surdoués

«Mon enfant semble s’ennuyer à l’école. Il résout les problèmes avec une facilité désarmante, mais …

also read