lundi , 21 août 2017
Accueil » Rubriques » Mobilité » Le calvaire de la valise
Ne vous encombrez pas avec une valise trop lourde!

Le calvaire de la valise

Un road trip de plusieurs semaines en Australie ou des vacances plus proches sur le sable chaud? La seule corvée, c’est les bagages. Les trucs et astuces indispensables pour les boucler sans prises de tête.

Avant de faire ses bagages, d’abord, il y a la question: faut-il partir avec un sac à dos, un sac de voyage, une valise? Tout dépend de votre façon de voyager. Grosses marches et vacances style routard appellent le sac à dos. Outre les sacs spécifiques pour la randonnée ou le camping, on surfe sur la tendance des sacs dits «anatomiques» à choisir dans une gamme variée selon sa taille ou la courbe de son dos.
Si vous envisagez de prendre beaucoup de transports en commun: l’idéal, c’est le sac de voyage (avec une double poignée et une sangle réglable). Facile à glisser sous la banquette, on pourra l’assortir en option d’un «tire-bagages» pliable à roulettes qui facilite le transport sur les longues distances. Et partez léger, avec ce qui vous est vraiment utile: pas plus de 10 kg au départ. Vous avez la possibilité pratiquement partout de laver ou faire laver votre linge, voire, dans certains pays, d’acheter un ou deux vêtements sur place pour pas cher. Rangez dans le fond le plus lourd (utile pour le portage) et roulez vos vêtements pour gagner de la place.

Les pros de la valise
Mini, format «cabine» pour les courts séjours, ou pour une plus longue durée, une valise «trolley» avec une poignée rétractable dotée d’un mécanisme à bouton et un manche pas trop rigide (moins de risque qu’il se casse). Les détails qui comptent: des pochettes de rangements qui vous aideront à compartimenter vos petites affaires, une éventuelle poche extérieure (pour y glisser  le bouquin que vous êtes en train de lire…) et le cadenas. Pour les Etats-Unis, s’assurer que ce dernier porte la mention TSA (Transportation Security Administration). Les douaniers peuvent ouvrir ce type de serrure avec une clé spéciale pour inspecter votre bagage.
1re étape: Ne faites pas vos bagages à la dernière minute. Cela vous évitera l’effet «Je prends tout pour être sûre qu’il ne me manque rien». Impératif: créez la liste de vos indispensables, selon votre destination, les activités prévues et la durée de votre séjour. Cela peut paraître ringard, mais ne faites-vous pas une liste pour faire les courses pour être sûr de ne rien oublier? Faites votre sélection et tenez-vous en là. Une valise trop lourde avec des affaires en trop, c’est la galère. Et si vous vous envolez, mieux vaut respecter les restrictions de poids et de gabarits des compagnies d’aviation sans risquer la surtaxe.
2e étape: Pour optimiser les espaces dans votre valise, la méthode la plus efficace, qui évite les faux-plis et assure un gain de place maximum, c’est de rouler vos vêtements. Pas en boule! Mais bien serrés, en tubes, comme des sushis. Autre façon: les sacs de rangement sous vide: vous empilez, empaqueter et roulez pour faire le vide d’air. Certains prônent de ne faire qu’un seul gros sushi avec tous les vêtements. Pas mal si l’on fait un seul voyage direct. Pas pratique si l’on prévoit des vacances en plusieurs étapes.
3e étape: Divisez pour mieux remplir. Une seule trousse de toilette qui pèse 4 kilos? Oubliez! En répartissant vos produits dans plusieurs petites trousses, elles se caleront plus aisément dans les recoins inutilisés de votre valise. Faites une trousse pour le maquillage, une pour vos crèmes de soins, le démaquillant, le savon, le shampoing. Une troisième pour les produits solaires et les médicaments.

Derniers trucs
On utilise les accessoires (sous-vêtements, foulards, etc.) pour combler les interstices. Les ceintures se placent dans le contour de la valise. On traîne plusieurs appareils électroniques? On réduit la quantité de fils en embarquant un chargeur universel. A glisser dans une paire de souliers, tout comme les chaussettes et autres petites affaires. Glisser dans votre valise un sac pliable, ultra léger (Nylon) pour vos balades et excusions. Et un sac en plastique pour votre linge sale. Pour mieux les protéger, mettez les objets fragiles au centre de la valise. Par avion, comme il arrive que les bagages s’égarent, prévoyez le strict minimum dans le bagage à main, de quoi tenir 24 heures: sous-vêtements de rechange, brosse à dent, etc.

Viviane Scaramiglia

Voir également

Un grain de beauté suspect? A l’aide!

Le mélanome: la maladie du siècle en Suisse. Consultez au moindre doute. Prévention et dépistage …

web development company