jeudi , 19 octobre 2017
Accueil » Editions » Le hip-hop dans le sang
Jo2Plainp en concert avec son équipe. ©Thomas Ebert - Venoge Festival 2017

Le hip-hop dans le sang

Le 13 octobre, rendez-vous à Genthod pour une soirée hip-hop et chanson avec le concert de Jo2Plainp qui viendra partager son flow au centre communal de la ville. Rencontre avec le rappeur.

Pourquoi avoir choisi Jo2Plainp comme nom de scène?
Car j’étais jeune, je faisais du hip-hop et je vivais à Plainpalais. Dans le hip-hop, on s’identifie beaucoup à notre quartier, notre lieu d’origine et moi, j’étais le petit Josselin qui venait de Plainpalais! Les gens ne savent pas toujours le prononcer, mais il est unique, et en plus, bien référencé sur le net.

Qu’est-ce qui inspire votre musique?
Lorsque j’écris mes textes, je m’inspire de mon quotidien, de ce que je vois de ce monde, de ce qui me touche, de ce que je vis…Il m’arrive aussi de partir d’une musique qui me plaît. Je collabore souvent avec Grams L’Architekt qui a composé de nombreuses musiques pour moi.

Pourquoi faire du hip-hop?
J’ai commencé par être DJ. J’écoutais du hip-hop, du ragga dancehall. J’avais besoin d’extérioriser ce que je ressentais et le hip-hop était un créneau qui me plaisait. Cela me paraissait aussi plus accessible puisqu’il était possible de faire de la musique sans chanter. J’ai construit un studio d’enregistrement chez moi, avec l’aide de mon beau-père, puis j’ai beaucoup tourné avec des crews et des collectifs sur Genève afin de forger ma plume.

Aimez-vous d’autres styles musicaux ?
Je suis ouvert à tout. J’aime le reggae, le swing, la soul, le jazz, le drum & bass, la chanson française. Des styles musicaux que je fusionne avec le hip-hop!

Un concert particulièrement mémorable ?
Ma participation au Montreux Jazz Festival, cette année, m’a particulièrement marqué. Non seulement c’est un grand festival, mais en plus, c’était un concert entièrement traduit en langue de signes pour le public malentendant présent dans la salle. Cette année, nous avons fait une bonne série de concerts, essentiellement en Suisse romande, mais aussi en France. Notre but est d’aller de plus en plus au-delà des frontières.

Quel message voulez-vous faire passer à votre public?
Je cherche à faire passer un message rassembleur, de bienveillance, à prendre les gens par leurs émotions et à leur mettre du baume au cœur. Je dénonce ce qui me déplaÎt dans le monde et cherche à créer une ambiance positive.

Que prévoyez-vous pour le concert de Genthod?
De transmettre une bonne énergie à ceux qui seront présents. Nous allons surtout interpréter des chansons du nouvel album «Entre Euphorie & Crise d’Angoisse», mais il y aura aussi quelques titres et medleys de l’album précédent. Sur scène, je serai accompagné de mes acolytes habituels, DJ SKD, Davide La Rocca à la guitare et Kekos en voix back.

Un rituel avant de monter sur scène?
Toute l’équipe s’échauffe puis on se rassemble afin de boire un petit verre de rhum juste avant de monter sur scène.

Vos plans pour cette année?
Je vais me remettre à l’écriture et préparer mon prochain album. Je prévois aussi de partir en Côte d’Ivoire pour y créer et faire une tournée sur place. Je continue également ma collaboration avec le Chat Noir pour l’Open Mic A Fleur de Plume.

Propos recueillis par Anastassia Issakova

Concert de Jo2Plainp
Le 13 octobre à 20 h 30, buvette dès 19 h 30
Centre communal, ch. de la Pralay 4
1294 Genthod
et

Voir également

Vivez l’expérience de soi

Voisines et amies, les Genthosiennes Anne-Virginie Lucot, astrologue humaniste, et Cristina Dellamula, coach de vie …

также читайте

посмотреть