mardi , 24 avril 2018
Accueil » Editions » Passionnés d’art, culture et terroir
Sabine et Marc Baggiano.

Passionnés d’art, culture et terroir

Plus que physique, la ressemblance s’étend jusqu’aux centres d’intérêt et philosophie de vie. Sabine et Marc Baggiano, faux jumeaux, baignent dans l’art depuis leur plus jeune âge. Peinture abstraite et collages pour elle, c’est le dessin et les portraits qui attirent son frère, motivé par les jeux d’ombres et de couleurs. Ensemble, ils fondent Events Modern Arts (EMA), une association à but non lucratif qui promeut l’art, la culture et la terroir au travers l’organisation d’évènements, d’expositions et d’ateliers découverte. Entretien avec deux «égayeurs» de vie.  

Pourquoi vous être lancé dans ce projet?
Marc: C’est un concours de circonstances. Je cherchais un stage dans le milieu artistique et ma sœur est tombée sur une annonce d’un artiste qui recherchait deux stagiaires.
Sabine: J’ai aussi tenté l’aventure, comme il cherchait deux stagiaires. Après trois mois, nous avons voulu créer une association afin de le promouvoir lui et d’autres artistes. C’est comme ça qu’EMA est né. Nous avons fondé EMA le 1er avril 2016 et avons trouvé très rapidement d’autres personnes intéressées. Ne manquant pas d’idées, nous avons commencé nos propres projets et étant une association de Vernier, nous avons accès aux contrats de quartier. Au début d’une aventure, ça aide. 

Les projets de l’association?
Marc: Un projet littéraire pour le printemps 2018 avec une vingtaine d’écrivains Genevois. Nous avons également été sollicités par une artiste lors d’un évènement que nous avons organisé. Elle souhaite que nous organisions un théâtre clown à Vernier. Nous avons aussi un partenariat avec la Galerie Bourg-de-Four en y programmant des artistes. La ville de Vernier nous a également mandatés pour la fête du 1er août. Nous y avons organisé une zone artistique avec de grands panneaux sur lesquels le public pouvait peindre et divers ateliers. Sur place, trois artistes du street art ont réalisé une fresque géante en live et ont décoré une vache en résine de taille réelle, la mascotte du 1er août, d’après un projet accepté par la commune.

Un amour pour l’art et la culture mais pas que… le terroir vous passionne également.
Sabine: Le terroir est une évidence et se marie bien avec nos activités, nous sommes des gourmands et surtout, nous sommes curieux. Nous nous rendons régulièrement dans des marchés locaux afin de rencontrer des producteurs et artisans que nous pourrions promouvoir avec EMA.

Pensez-vous que Genève accorde assez d’importance à la culture?
Marc: Je pense que c’est un aspect qui pourrait être développé car dans d’autres villes, c’est plus actif. Ce qui nous semble important avec EMA, c’est d’aller directement aux gens. Bien que nous sommes une association verniolane, nous désirons partager avec le plus grand nombre. Notre but c’est aussi de travailler avec d’autres intervenants et ne pas nous restreindre à nos propres évènements. Chacun a quelque chose à apporter, et c’est magnifique.

Le futur d’EMA?
Marc: Cette année est assez exceptionnelle car on ne s’attendait pas à un tel engouement. Dans un futur, nous aimerions vraiment organiser de grands évènements culturels, artistiques ou du terroir dans un maximum de lieux possible. EMA n’a pas de frontières et ne met pas de frontières. L’association va là où on la sollicite.

Propos recueillis par Vanesa Dacuña Rodriguez

Events Modern Arts

[email protected]
Facebook:
Instagram:

Voir également

La Cour conte ses histoires

Souvent universelles, parfois intemporelles, les histoires émerveillent toujours et captivent à tous les coups. Pour …

ссылка

читать дальше topobzor.info

www.topobzor.info/smartfon-vernee-apollo-lite-kak-kupit-vernee-na-alijekspress/