dimanche , 18 février 2018
Accueil » Editions » Des soirées pour comprendre
Les Soirées à thème de la Maison de Quartier des Eaux-Vives. © MQEV

Des soirées pour comprendre

La Maison de quartier des Eaux-Vives propose depuis plus de 20 ans, cinq rendez-vous annuels pour réfléchir ensemble à une problématique autour de l’éducation. Ce sont les Soirées à thème de la MQEV

«Cela fait exactement 22 ans qu’elles ont été créées», se souvient Catherine Vionnet, animatrice chargée de les organiser. «À l’époque, j’avais eu l’occasion de travailler dans les activités enfants avec deux collègues, Jean-Yves Parichon et Sandrine Ischi-Widmoser, organisatrice de soirées dédiées aux parents d’adolescents. Une maman avait regretté que les enfants de tous âges ne soient pas concernés… C’est ainsi que nous avons eu l’idée d’aborder la parentalité dans sa globalité, l’éducation au sens large en partenariat avec les parents».

Gratuites et accessibles
Il s’agit de conférences interactives qui se déroulent toutes à la MQEV, lieu d’échange par excellence «des lieux où on trouve du lien pour de vrai, sans étiquette à connotation thérapeutique». Elles ont lieu de 20 h à 22 h, une heure de conférence et une heure d’échanges, elles sont ouvertes à tous et gratuites. Jusqu’à plus de 40 personnes y assistent selon le thème. «Des parents d’enfants de tous âges, des fidèles dont les préoccupations ont évolué, toujours des nouveaux, des professionnels anonymes et même des jeunes, dont des stagiaires. L’éducation ne concerne pas que les parents mais la société en général».
L’autre conviction qui sous-tend ces soirées est «que la parole académique n’est pas suffisante et qu’il faut aussi encourager les parents à s’exprimer car les gens ont de la compétence».
Un thème différent est abordé chaque année. «Toujours autour d’un fil rouge: la parentalité s’inscrit dans un monde très évolutif». D’ailleurs, des questionnements déjà abordés trouvent des réponses différentes dans le temps».

Éducation hier, aujourd’hui, demain
Cette année, le thème est «éducation hier, aujourd’hui, demain, quels récits?». L’an passé, c’était «(in)justice, juste, place, justesse».
Les thèmes sont élaborés au cours de séances de brainstorming menées par 5 à 6 bénévoles. Vient ensuite la recherche des intervenants, «pour cela, il faut diversifier les approches et fidéliser ceux qui ont été appréciés». Ils ou elles sont des professionnels d’horizons et de sensibilités diverses, psychologues, thérapeutes de couple et famille ou philosophes, qui ont pour mission d’apporter des connaissances accessibles et pertinentes en lien avec les préoccupations du public et encourager l’échange. Ils doivent être ouverts d’esprit car ils peuvent être parfois bousculés par le public…
A l’issue des soirées, un résumé recueille les impressions du public, récapitule les acquis, recense les éventuelles critiques et les propositions de sujets à aborder. «Les parents nous confient souvent se sentir moins seuls et repartent rassurés».
Mission accomplie!

Isabelle Fringuet-Paturle

Maison de Quartier des Eaux-Vives
Les Soirées à thème 2018, de 20 h à 22 h
Accès libre, sans réservation
Mardi 6 mars: facekom technologies et vieux cerveaux
Mardi 24 avril: Quel type de cadre structure et fait grandir aujourd’hui
Chemin de la Clairière 3, 1211 Genève

Voir également

L’amusement va bon train!

À Genthod et Bellevue, les parents qui travaillent durant les vacances scolaires de leurs enfants …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *