mardi , 20 février 2018
Accueil » Editions » «El duende»
Sara Baras et sa compagnie dans Voces à l’Opéra des Nations. © DR, www.sarabaras.com

«El duende»

L’an passé, le Grand théâtre nous invitait à découvrir le monde du tango. Cette saison-ci, c’est le flamenco qu’il nous est donné d’apprécier. Du 21 au 25 février, Sara Baras présentera Voces à l’Opéra des Nations. ¡Olé!

Le flamenco est à la fois une danse, une musique, un rythme mais surtout un chant. Son étymologie comme son origine sont aussi incertaines que discutées. Il est en revanche établi qu’il provient d’un chant a cappella pratiqué dès le XVIe siècle dans le quartier de Triana à Séville l’andalouse…
C’est là que les gitans s’en sont emparé et l’ont enrichi de paroles, danses et musiques inspirées de leur histoire et de leur trajectoire depuis l’Inde jusqu’à l’Espagne. Le flamenco s’est alors composé avec son chant, le cante jondo, ses interprètes – cantador ou cantante, sa danse -le baile, ses danseurs –bailaores, et danseuses –bailaoras, ses percussions, les palmas, la frappe des paumes des mains, le zapateado, la frappe des pieds, parfois les castagnettes, et ses mille versions ou palosseguirilla, taranta, farruca, tiento, solea, tangos, solea, romance, et autres milonga

Charisme
Les autres incontournables du flamenco sont la guitarra flamenca, le cajón importé du Pérou par Paco de Lucia et les floreos des doigts et des mains… Enfin, cet «art de vivre» inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’humanité en 2010 par l’UNESCO ne pourrait être décrit sans parler du duende. Cet «enchantement mystérieux et ineffable», «un charisme» au sens de «la grâce imprévisible et passagère accordée par Dieu» et l’engagement total et absolu de l’artiste.
Le flamenco est un mystère et une promesse. C’est aussi celle de ses interprètes et parmi eux, Sara Baras.

La reine de Cadix
Née à San Fernando dans la province andalouse de Cadix, Sara Baras, la «reine de Cadix», est bailaora, chorégraphe et directrice de compagnie depuis 1998.
Elle a collaboré avec les plus grands, Manuel Morao, Paco Pena, Merche Esmeralda, Antonio Canales, Paco de Lucia, Raphaël ou Chavela Vargas. Elle signe la chorégraphie d’une dizaine de spectacles qu’elle interprète sur scène avec sa troupe.
Elle a créé le ballet de flamenco Voces en 2012. Il s’agit d’une suite flamenca composée de 11 tableaux. Ou autant d’hommages aux figures emblématiques qui lui sont si chères: Paco de Lucia, Antonio Gades, Camarón de La Isla, Carmen Amaya, Enrique Morente ou Moraito Chico. Leurs portraits projetés en fond de scène accompagnent le spectacle.
«La Sara» sera sur scène avec ses bailaores et José Serrano en guest star, musiciens et chanteurs. Son zapateado est exceptionnel, riche, soutenu et tempêtant.
Son flamenco est réputé fidèle à la tradition, alliant la pureté du clasicismo à l’exigence de la technique avec élégance, énergie, exigence, créativité, et un sourire désormais légendaire.
¡Olé Sara!

Isabelle Fringuet-Paturle

Voces, Ballet de flamenco du 21 au 25 février
de et par Sara Baras à l’Opéra des Nations

Voir également

L’amusement va bon train!

À Genthod et Bellevue, les parents qui travaillent durant les vacances scolaires de leurs enfants …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *