mercredi , 25 avril 2018
Accueil » Editions » Avis aux amoureux des lettres
Le Marathon de lecture du PASSAGE41. ©PASSAGE41

Avis aux amoureux des lettres

Auteurs, lecteurs ou auditeurs passionnés ou occasionnels de romans, poèmes ou slam, les amoureux des lettres sont conviés au PASSAGE41 pour participer à la 4e édition du Marathon de lecture le 26 avril.

C’est à Myriam Coeytaux, coordinatrice au PASSAGE41, un centre de rencontres et loisirs de Chêne-Bougeries, que l’on doit cet événement extraordinaire autour de la lecture. «Il y a 4 ans, le Marathon de Genève a eu lieu la même semaine que le Salon du livre et de la presse de Genève, et là, dans ma tête de fervente lectrice, je me suis dit on ne va pas aller courir, on va lire!»
La 1re édition du Marathon de lecture a été lancée dans la foulée sur un principe simple: des lectures s’enchaînent toute une journée de 9 h à 21 h. Une salle est aménagée pour l’occasion avec une estrade destinée à accueillir les lecteurs qui lisent à haute voix devant un auditoire. Les sessions de lecture durent en principe une demi-heure. «Bien moins quand les ados lisent juste le texte d’une chanson. L’exercice n’est pas si facile, explique Laurent Latapie, animateur socio-culturel qui se souvient avec émotion de sa lecture de I have a dream de Martin Luther King. «C’est un vrai sport! Le sens des mots est multiplié par dix quand on lit à voix haute.»

La culture des lettres
«Le plus dur a été de faire lire les jeunes, enchaine Myriam qui présente régulièrement le marathon dans les écoles avec un argument choc: une lecture contre un sandwich!
Elle rit encore de ces jeunes qui assumaient mal la lecture de certaines paroles de chanson devant un auditoire: «ils ont appris à mesurer le poids des mots!»
Des classes du cycle de La Gradelle participent chaque année au marathon. «Certaines préparent des pièces de théâtre avec leurs enseignants qu’ils lisent à plusieurs, c’est formidable!», s’exclame Laurent. Une autre a lu des textes dans les différentes langues d’origines de ses élèves. Les ados viennent lire entre midi et deux sans leurs enseignants. Enfin, des individuels s’inscrivent pour une session de lecture, parmi eux, il y a d’inénarrables conteurs. Une personne qui donne des cours d’écriture et de français aux réfugiés lit ses textes «très personnels et parfois très engagés» devant un auditoire fourni composé de ses élèves et de leurs familles. L’an passé, des résidants du Foyer du Vallon ont écouté leurs écrits lus par une animatrice.
«Un quart des lecteurs viennent avec leur production», explique Laurent. Les autres lisent des textes de leur choix. Il n’y a ni censure et ni provocation à ce jour.»
Les amateurs sans texte trouveront leur bonheur dans l’énorme boîte à livres de la maison.
En parallèle des lectures, la calligraphe Dominique Zaugg animera un atelier, «on pourra s’exercer à la calligraphie du mouvement et à l’écriture dans plein d’alphabets».
Quand l’art des belles lettres prolonge la culture des lettres.

Isabelle Fringuet-Paturle

Marathon de lecture au PASSAGE41 le 26 avril de 9 h à 21 h
Inscription recommandée par téléphone les lundis, mardis, jeudis ou vendredis de 14 h à 17 h au 022 349 44 49 ou par mail: [email protected]

Voir également

La Cour conte ses histoires

Souvent universelles, parfois intemporelles, les histoires émerveillent toujours et captivent à tous les coups. Pour …