mardi , 24 avril 2018
Accueil » Editions » Intelligence collective au service de Pâquis-Sécheron
Equipe de l'ASP Pâquis/Grottes St-Gervais. ©Ville de Genève / Magali Girardin

Intelligence collective au service de Pâquis-Sécheron

Chaque quartier de Genève est unique et présente des caractéristiques sociales qui lui sont propres. Pour mieux comprendre ces enjeux, réfléchir collectivement à des solutions et promouvoir le bien-être des habitants, le Département de la cohésion sociale et de la solidarité (DCSS) décline une politique sociale de proximité à l’échelle des huit quartiers de la Ville. Chaque quartier fait l’objet d’une photographie, sous la forme d’un Portrait social et d’un Plan d’actions. Le résultat de ces analyses à la fois qualitatives et quantitatives sera présenté lors d’un Forum social auquel les associations et les habitants sont conviés.
Rendez-vous le 19 avril, à l’Espace de quartier Sécheron pour contribuer à améliorer la vie quotidienne aux Pâquis et à Sécheron, ce morceau de ville si riche, si vivant et si attachant. 

Le DCSS veut être au service de la population. Le but de la politique sociale de proximité est d’identifier les besoins de la population et de mobiliser l’intelligence collective afin d’élaborer ensemble des solutions. Le tout, en renforçant les synergies entre la Ville, les associations et les habitants. «Pour établir le portrait du quartier, nous avons compilé des données statistiques et les éléments fournis par les grandes institutions, que nous avons croisé avec les retours des acteurs sur le terrain, pour obtenir une image globale du quartier» explique Serge Mimouni, directeur-adjoint, en charge des politiques publiques du DCSS.

Préparation et Forum
«J’ai rencontré les différentes associations locales pour mieux comprendre leurs difficultés et leurs besoins» complète Serge Mimouni. Les résultats de ces différentes analyses et de ces échanges ont été regroupés par thématiques et seront abordées en ateliers de travail participatifs lors du Forum. Cet événement est donc une occasion pour vous, les habitants et les associations, de réfléchir ensemble et de trouver des solutions aux défis majeurs de votre quartier!
«Notre travail se poursuivra dès le lendemain de l’événement pour transformer ces idées en projets concrets et mettre en place un plan d’actions à mener par la Ville, les associations et les habitants en fonction des compétences de chacun» précise Serge Mimouni. 

Enjeux de Pâquis-Sécheron
«Nous avons deux véritables pôles: les Pâquis et Sécheron» précise le directeur-adjoint. Le premier a un tissu associatif très actif et une vraie identification des habitants tout en présentant de grandes différences entre la population du jour et de la nuit. Le second, plus vaste et tourné sur les organisations internationales, commence à développer des opportunités d’inclusion sociale autour de l’Espace de quartier. Les Pâquis bénéficient de nombreuses structures publiques et parapubliques et de diverses associations sont implantées dans cet espace dynamique. L’accueil de la petite enfance est couvert à plus de 90%, les jeunes ont des activités qui leurs sont spécifiquement dédiées, et les ainé-e-s peuvent se retrouver dans de nombreux bistrots ou à Cité Seniors. Sécheron, quant à lui, offre moins d’espaces de rencontres, mais sa proximité avec les Pâquis et les activités de l’Espace de quartier compensent ce manque. Aux Pâquis, la population est confrontée à des problèmes d’incivilités et d’occupations problématiques de l’espace public qui suscitent un nombre de réactions. Cela dit, les deux secteurs doivent faire face aux mêmes évolutions sociodémographiques: l’intégration des nouveaux habitants et l’accélération du vieillissement de la population. La tranche d’âge 65-79 ans, pour citer un exemple, a augmenté de 14.8% aux Pâquis et de 15.1% à Sécheron entre 2010 et 2016, contre seulement 7.5% pour la Ville de Genève.
«Ensemble, nous sommes plus efficaces. Je compte beaucoup sur vous, habitants intéressés par la vie de votre quartier, pour arriver avec vos idées, vos suggestions et vos projets» souligne Esther Alder, magistrate en charge de la cohésion sociale et de la solidarité. L’invitation est lancée!

Eugénie Rousak

Forum social de quartier 19 avril de 18 h 30 à 21 h
Espace de quartier Sécheron
Avenue Blanc 7
1202 Genève
Tél. 022 418 93 60

Voir également

La Cour conte ses histoires

Souvent universelles, parfois intemporelles, les histoires émerveillent toujours et captivent à tous les coups. Pour …