mardi , 24 avril 2018
Accueil » Editions » La Cour conte ses histoires
La-Meningite-des-Poireaux. © Jacques-Olivier Badia

La Cour conte ses histoires

Souvent universelles, parfois intemporelles, les histoires émerveillent toujours et captivent à tous les coups. Pour preuve? A Plan-les-Ouates, la Cour des Contes a atteint un record de 5’000 spectateurs l’année passée. Du 27 avril au 6 mai, une multitude d’oreilles attentives se laisseront guider par le cerf, roi de la forêt et symbole de cette 21e édition.

Les mots s’alignent, les phrases se forment, les histoires prennent vie et la magie opère! Prestidigitateurs de la parole à l’imagination inépuisable, les conteurs séduisent petits et grands! La manifestation commence sur les chapeaux de roue puisque la soirée du 27 avril applique le tarif: une soirée, deux contes. A 19 h, Didier Kowarsky suit les traces des personnages égarés des chansons de Tom Waits avec Wrong Side. Loin de l’imitation ou des simples reprises, ces récits de vie s’accompagnent des sonorités électroniques, du saxophone et de la scie musicale de Marc Démereau et de la batterie et voix d’Alex Piques. Plus tard dans la soirée, Mélancolie Motte aborde le lien entre la mère et son enfant et le chemin que ce dernier doit parcourir pour grandir avec La femme moustique. Cette thématique délicate s’inspire des contes kabyles, palestiniens et syriens. Une entrée en matière qui laisse présager le meilleur pour les jours à venir…

Les années passent, la programmation s’étoffe
Quelques contes à ses débuts à la Maison forte d’Arare en 1995, une bonne cinquantaine pour son édition 2018 dans divers lieux de la commune. Deux exceptions hors murs le 6 mai: Le cabaret des fous et La balade contée dans un curieux musée.
Pour le premier, direction le Chat Noir à Carouge. Moment insolite et attendu du festival, Lamine Diagne, Olivier Villanove et Mike Burns se réunissent pour une impro loufoque mais maitrisée. Préparez vos zygomatiques, la soirée promet! Le second rendez-vous se passe au Musée d’Art et d’Histoire où vous ferez la rencontre d’animaux étranges via les histoires impossibles de Florence Desnouveaux.
Nouveauté cette année, Raccontami un mito relate une partie de la riche mythologique grecque avec deux histoires d’amour: Hadès – Perséphone et Orphée – Eurydice en italien. Une nouvelle langue qui complète les spectacles proposés en anglais mais aussi en français. Et c’est en français que Super Nanas dévoile une héroïne qui n’a pas peur du grand méchant «lion»! Un conte très girl power à savourer au Jardin d’Aventures de Plan-les-Ouates. Les amoureux de la culture celte se rendront à la Ferme de la Chapelle le 5 mai pour les Contes d’Irlande de Mike Burns.
Plus dirigé à un public ado-adulte, La méningite des poireaux ou Les folies en musique de la donquichottesque existence de François Tosquelles, psychiatre reprend des récits de vie et passages musicaux (interprétés par Jeanne Videau à l’accordéon) extraits d’un journal interne de l’hôpital de Saint-Alban-sur-Limagnole où une malade qui avançait cette étrange affection pouvait y écrire tout ce qu’elle voulait sans censure. Ce spectacle s’inscrit dans la Tri-logique et est dédié au récit épique de la vie de François Tosquelles, un psychiatre catalan co-inventeur d’une nouvelle psychiatrie.
Des contes pour adultes oui, mais pour les enfants aussi! Appréciée et pas oubliée, la catégorie Bambino revient avec de nombreux spectacles destinés aux plus jeunes (dès 1 ans et jusqu’à 5 ans).
Animations, ateliers… le conte réunit, fait rêver et favorise les moments privilégiés en famille ou entre amis!

Vanesa Dacuña Rodriguez

La Cour des Contes
Du 27 avril au 06 mai
Divers lieux

Voir également

Un massage qui fait du bien quand vous en avez besoin!

Une nuque douloureuse, un bas du dos qui tiraille, quand le corps souffre, il envoie …